Japon : le ministre chargé de la cyber-securité n'a jamais utilisé d'ordinateur
[pxn_tldr]

Le ministre japonais chargé de la cyber-sécurité du pays a fait la grande déclaration qui a amusé le parlement de l’archipel du Pacifique cette semaine.

Yoshitaka Sakurada, 68 ans, est le ministre des Jeux Olympiques et Paralympiques, que Tokyo organise en 2020, mais également le chef adjoint de l’unité de stratégie de sécurité informatique du gouvernement nippon.

Japon : le ministre chargé de la cyber-securité n'a jamais utilisé d'ordinateur

Pendant la commission parlementaire qui s’est déroulée mercredi, il a reconnu ne pas être compétent dans un certain domaine :

Depuis l’âge de 25 ans, j’ai toujours eu recours à mes employés ou secrétaires, donc je n’ai jamais utilisé d’ordinateur.

Une declaration qui a évidemment fait rire l’opposition du gouvernement japonais, d’autant plus que d’après certains médias locaux, il n’aurait pas compris lorsqu’on lui a demandé si des clés USB étaient utilisées dans les centrales nucléaires.

Japon : le ministre chargé de la cyber-securité n'a jamais utilisé d'ordinateur #2

« C’est incroyable qu’une personne qui n’a jamais touché un ordinateur soit responsable de la politique de sécurité informatique », a d’ailleurs déclaré Masato Imai, un élu de l’opposition.

Les internautes japonais stupéfaits

La déclaration de Yoshitaka Sakurada n’a pas échappé à la moquerie et à la critique des réseaux sociaux. « Si un hacker vise ce ministre Sakurada, il ne pourra lui voler aucune information. Ça pourrait bien être la meilleure des sécurités », a ironisé un internaute sur Twitter.

De son coté, Yoshitaka Sakurada s’est défendu en expliquant que « ce manque d’expérience dans le milieu informatique n’a pas d’impact négatif sur mon travail ».

FAQ

Qui est le ministre japonais de la cybersécurité ?

Le ministre japonais de la cybersécurité est Yoshitaka Sakurada. Il a été nommé à ce poste en octobre 2018 et est chargé de superviser les politiques et les mesures visant à protéger le Japon contre les attaques informatiques.

Avant d'occuper ce poste, Sakurada était député du Parti libéral-démocrate. Il a suscité une certaine controverse pour sa méconnaissance des technologies liées à la cybersécurité lors de ses premières prises de parole sur le sujet.

Quel est le ministère en charge de la sécurité informatique au Japon ?

Au Japon, c'est le ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie qui est en charge de la sécurité informatique. Ce ministère travaille pour protéger les réseaux, les systèmes et les données contre les cyberattaques.

Il collabore également avec d'autres organismes gouvernementaux pour renforcer la cybersécurité dans le pays. En outre, il promeut des initiatives visant à sensibiliser la population aux bonnes pratiques en matière de sécurité informatique.

Qui est le responsable de la sécurité numérique au Japon ?

Au Japon, le responsable de la sécurité numérique est l'Agence nationale de la police. Cette organisation supervise les mesures de protection des données et lutte contre les cyberattaques à travers le pays. Elle travaille en collaboration avec d'autres agences gouvernementales pour garantir la sécurité des infrastructures informatiques du Japon.

Son rôle principal est de protéger les citoyens et les entreprises contre les menaces en ligne et de renforcer la résilience numérique du pays.

Avatar
Journaliste sur Bakchich.biz
S’abonner
Notification pour
guest

Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires