Coronavirus : le président des Philippinnes ordonne de tuer par balle ceux qui violent le confinement
  • Président des Philippines ordonne de tuer par balle les violateurs du confinement
  • Rodrigo Duterte a donné l'ordre à l'armée de tirer à vue sur ceux enfreignant les règles
  • 2311 cas confirmés et 96 décès liés au coronavirus aux Philippines
  • Mesures extrêmes visant à sauver des vies selon le président Duterte

En France si vous vous faites contrôler sans attestation de sortie par les forces de l’ordre vous risquez 135€ d’amendes. Réjouissez-vous ! Car aux Philippines, le président Rodrigo Duterte a carrément ordonné aux forces de l’ordre de tirer à vue sur ses compatriotes qui violeraient les règles de confinement, et ce n’est pas du tout une fake news.

« Tuez-les par balle » : l’ordre fou donné par le président Rodrigo Duterte à l’armée des Philippines

On vous a parlé des mesures mises en places en Thaïlande et vous les trouviez excessives ? Ce n’est rien comparé à ce qui se passe dans un pays voisin, les Philippines. Vous n’en connaissez peut-être pas le président, Rodrigo Duterte, mais sa réputation est largement à la hauteur de Trump ou de Poutine.

Les Philippines comptent 2311 cas confirmés de coronavirus et 96 décès à ce jour, ce qui a amené le président à placer Manille, la capitale du pays, en confinement il y a une quinzaine de jours. Seulement des manifestations anti-gouvernement ont aussitôt éclaté au sein de la capitale.

Ces incidents ont amené le président à faire une allocution à coté de laquelle la déclaration de guerre de Macron ressemble à une blague de collégien :

Cela empire. Alors, une nouvelle fois, je vous fais part de la gravité du problème et vous devez écouter.
[…]
Vous savez nous sommes prêts pour vous. S’il y a des troubles, des fusillades ou des assassinats, je n’hésiterai pas à dire à mes soldats de vous tirer dessus. Je n’hésiterai pas à donner l’ordre aux policiers de vous arrêter et de vous incarcérer.
[…]
Mes ordres à la police et aux militaires, de même que pour les autorités des villages : s’il y a des troubles ou des risques de violences et qu’il y a une possibilité qu’ils ripostent avec un risque pour vos vies : tuez-les par balles !
[…]
Est-ce bien compris ? Morts. Au lieu de causer des troubles, je vous enterrerai.

Bon ben voilà ça au moins c’est dit ! Extrêmes ou excessives, de telles mesures devraient en tous cas aider à sauver des vies, et finalement n’est-ce pas le plus important ?

S’abonner
Notification pour
guest

Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires