Coronavirus : 1 restaurant sur 3 pourrait ne jamais réouvrir après le déconfinement

Après quasiment deux mois à rester enfermés, nous sommes tous impatients de pouvoir enfin sortir de chez nous à partir du 11 mai prochain. Pour autant bars, restaurants, cinémas, boites de nuits, parcs, plages, bref tous les lieux publics resteront clos encore pendant une durée indéterminée. 30% des hôtels et des restaurants risquent même de déposer le bilan et de ne jamais ré-ouvrir.

Les restaurants menacés de faillite suite à la crise du Coronavirus

D'après un sondage lancé à l’initiative du collectif Resto Ensemble, près d'un tiers des établissements de loisirs (hôtels, cafés, restaurants et discothèques) sont menacés de faillite et pourraient donc ne jamais réouvrir.

Coronavirus : 1 restaurant sur 3 pourrait ne jamais réouvrir après le déconfinement

Le chef Philippe Etchebest, membre de ce collectif, explique que ce risque concerne absolument tous les types d'établissements :

La trésorerie était déjà très faible avec tous les mouvements sociaux qu’il y a eus, maintenant avec le Covid c’est un vrai cauchemar. Un cauchemar national et universel. Tout le monde est concerné, de la crêperie aux 3 étoiles

Une analyse partagée par le chef étoilé Laurent Trochain :

On parle de réouverture au plus vite, mais pour ça, il faudra que les établissements soient encore debout.

Les aides de l'état insuffisantes

Coronavirus : 1 restaurant sur 3 pourrait ne jamais réouvrir après le déconfinement #2

L'Etat s'est engagé a aider les entreprises les plus touchées par la crise économique qui découle du confinement, toutefois comme le souligne Laurent Trochain, ces aides ne sauveront pas tous les professionnels, loin de là :

Il y a de nombreuses aides, mais tous les professionnels ne sont pas forcément éligibles, notamment au Prêt Garanti par l’Etat (PGE). [...]

Quand par exemple vous avez investi 700 000 euros dans un restaurant en vue d’une ouverture au printemps, vous n’avez le droit à rien, car le PGE est calculé en fonction du chiffres d’affaires de l’année précédente. Or dans ce cas-là, il n’y en a pas.

Du coté du chômage partiel, le dispositif n'est pas non plus pleinement opérationnel, ce qui a des conséquences catastrophiques pour les salariés :

D’après les retours que nous font les professionnels du collectif, beaucoup n’avaient rien reçu le 20 avril. D’après notre sondage, 25% des membres du collectif n’avaient pas pu verser les salaires au 15 avril.

Enfin, les assureurs qui pourraient prendre le relais des mesures de l'Etat, font la sourde oreille, ce qui menace encore plus la vie des entreprises les plus touchées par la crise...

Lettre au Président Macron

Selon une enquête menée cette semaine pour Paris Match et Sud Radio, six Français sur dix (59%) désapprouvent les actions menées par le chef de l'État.

Coronavirus : 1 restaurant sur 3 pourrait ne jamais réouvrir après le déconfinement #3

Si le déconfinement partiel est prévu pour le 11 Mai prochain, le quotidien des françaises et des français risque de ne pas beaucoup changer nos nouvelles habitudes, et l'avenir est encore incertain pour des milliers de français.

En ces temps agités pourtant, les français ont démontré leurs capacités à se réinventer, à basculer massivement pour ceux qui le pouvaient au télétravail, sans être assistés, à faire preuve de solidarité entre eux, à réinventer leur façon de consommer.

Comme le dit très justement Aurélie B. dans cette lettre ouverte au président Macron :

La France est fragile Monsieur le président et vous le savez très bien. Si vous voulez nous aider, faites en sorte de refaire marcher l’économie parallèle.

La question n'est plus de savoir s'il faut réinventer tout notre système économique, mais quand nous pourrons enfin le faire sans être entravés par la bureaucratie et les intérêts économiques des grands groupes ...

La France a besoin de toi alors Abonne-toi
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments