Jeux vidéo, alcool et drogues : aucune différence pour Valérie Pécresse
[pxn_tldr]

Les jeux vidéo existent depuis plus de 60 ans et, pourtant, leur dangerosité supposée créée encore polémique. Aujourd’hui une déclaration de Valérie Pécresse, qui est tout de même la présidente de la région Île-de-France, nous a fait sursauter puisqu’elle a dit considérer que les jeux vidéo étaient aussi dangereux que l’alcool ou la drogue. WTF ? !

« Les jeux vidéos nuisent à l’avenir de vos enfants »

C’est en adressant une interview ce week-end que Valérie Pécresse a fait l’amalgame à la source de cette énième polémique :
Il y a un fléau en Île-de-France, c’est le décrochage scolaire. À la racine de ce fléau, mettons des mots : des addictions, la drogue, l’alcool, et les jeux vidéo, qui sont une autre forme d’addiction. Un raccourci assez regrettable de la part de la présidente de région.

Il faut ceci dit admettre que les jeux vidéos peuvent parfois créer une certaine addiction et êtres en effet, dans une certaine mesure, à l’origine de décrochages scolaires, mais de là à les comparer à la drogue ? De nombreux autres facteurs entrent en jeu dans le phénomène du décrochage scolaire, et l’impact des jeux vidéos sur les jeunes est loin d’être aussi fort que celui de l’alcool ou de la drogue.

Jeux vidéo, alcool et drogues : aucune différence pour Valérie Pécresse

Une assimilation à tort aussitôt rectifiée

Face aux réactions des journalistes, elle a rapidement tenté de rectifier son erreur. Valérie Pécresse a alors précisé que si elle avait placé les jeux vidéos au même niveau que l’alcool ou les drogues, ce n’était pas du tout volontaire, soulignant même l’importance des jeux vidéos dans la société française actuelle :

J’ai listé une série de problèmes qui conduisaient au décrochage scolaire. Et dans le tas, il y avait effectivement les pratiques liées aux écrans et aux jeux vidéo. […]
Le jeu vidéo est primordial pour l’Île-de-France, c’est une industrie qui est primordiale en termes d’emplois, de dynamique créative. Il a un potentiel exceptionnel.

En effet une telle déclaration fait tache, surtout quand elle arrive la même semaine que la création d’une Fédération Française d’E-Sport adoubée par la Secrétaire d’Etat chargée du Numérique…

Jeux vidéo, alcool et drogues : aucune différence pour Valérie Pécresse #2

Le jeu vidéo est un marché bénéfique pour la France

Il aurait en effet été regrettable de laisser penser que les jeux vidéos puissent être équivalents à des drogues dures, surtout avec des acteurs français qui n’ont pas à rougir face à la concurrence :

  • Ankama Studio
  • Atari
  • Gameloft
  • Nadeo
  • Quantic Dream
  • Ubisoft
  • etc

Cette fois-ci, l’amalgame a habilement été rectifié, cependant, les détracteurs des jeux vidéos se feront quand même un malin plaisir à appuyer leurs propos en citant Valérie Pécresse, tout comme les réseaux sociaux s’enflammeront certainement en apprenant ce qui a été dit…

FAQ

Y a-t-il des jeux de drogue gratuits ?

Il est important de souligner que la promotion, la vente ou l'utilisation de drogues ne sont pas des pratiques légales. Il n'existe pas de jeux de drogue gratuits, car cela pourrait encourager des comportements dangereux. Il est préférable de se tourner vers des activités saines et divertissantes pour passer du bon temps.

La consommation de drogues peut avoir des conséquences néfastes sur la santé physique et mentale.

Qui est à l'origine de la création de la drogue ?

La drogue a été créée par l'homme pour diverses raisons, notamment pour ses effets psychoactifs et thérapeutiques. Son utilisation remonte à des millénaires, où les premières civilisations l'utilisaient dans un contexte religieux ou cérémoniel.

Aujourd'hui, la fabrication de drogues est souvent le fait de laboratoires clandestins qui cherchent à en tirer profit sur le marché noir. Certains groupes criminels sont également impliqués dans la production et le trafic de drogues à grande échelle.

Pourquoi les gens ont-ils recours à la consommation de drogues ?

Les gens ont recours à la consommation de drogues pour différentes raisons, notamment pour se sentir bien et échapper à la réalité. Certains peuvent aussi chercher à soulager le stress ou l'anxiété en utilisant des substances psychotropes.

De plus, certaines personnes peuvent expérimenter les drogues par curiosité ou sous pression sociale. Enfin, l'addiction peut également jouer un rôle dans le recours à la consommation de drogues chez certains individus.

Avatar
Journaliste sur Bakchich.biz
S’abonner
Notification pour
guest

Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires