Légalisation du cannabis : un projet de loi a été déposé
  • 11 députés proposent la légalisation du cannabis
  • Le projet de loi vise à organiser un référendum sur le sujet
  • Création d'un monopole national de production française, la Française du cannabis

Enfin ! 11 députés, la plupart écologistes, ont déposé dernièrement une proposition de loi visant à légaliser le cannabis. Le combat n’est pas encore gagné mais c’est un premier pas !

La question qui secoue la gauche

Légalisation du cannabis : un projet de loi a été déposé

D’un côté il y a ceux qui sont pour : Hamon, Pinel et Bennahmias. Et puis il y a les autres qui s’opposent formellement à la dépénalisation de la consommation : Valls et Montebourg. Et visiblement le débat n’a pas fini d’agiter et de diviser la gauche aucun autre. Déjà que la semaine dernière, le JDD publiait une tribune appelant à la légalisation contrôlée, signée par pas moins de 50 personnalités marseillaises. Jolie façon de mettre les pieds dans le plat. Mais voilà que le sujet est relancé, et à l’Assemblée Nationale cette fois, avec une proposition de loi relative à la légalisation contrôlée du cannabis. Parmi les 11 députés à l’initiative du projet, on retrouve M. Noël Mamère et Mme Cécile Duflot, figures emblématiques d’Europe-Les Verts. Si vous suivez un peu l’actualité politique, cela ne doit pas vous surprendre…

Objectif référendum

Légalisation du cannabis : un projet de loi a été déposé #2

Le projet de loi vise à organiser un référendum d’initiative sur le sujet. Cette procédure nécessite d’être initiée par « un cinquième des membres du Parlement » et d’être « soutenue par un dixième des électeurs inscrits » ce qui représente plus de 4.5 millions de citoyens. Vous l’avez compris, la proposition de loi n’est que la première étape d’une procédure qui s’annonce encore bien fastidieuse.

La Française du cannabis

Légalisation du cannabis : un projet de loi a été déposé #3

Ce que propose le texte, c’est la « création d’un monopole national de production française, la Française du cannabis, pour remplacer la prohibition actuelle au profit du crime organisé ». Le texte prévoit bien sûr d’importants garde-fous visant à interdire la vente aux mineurs, la consommation en public, la publicité et la conduite sous l’influence du cannabis.

Avec cette nouvelle « filière d’empois marchands et honnêtes », ce sont plus de 20000 emplois dans l’agriculture, l’industrie, le commerce et les services qui pourraient être ainsi créés. Sans parler des 3 milliards de recettes fiscales supplémentaires pour l’État…

On va attendre un peu avant de se réjouir. Mais on a quand même bien envie d’y croire, même en ce contexte d’élections.

FAQ

Quels sont les arguments en faveur de la légalisation du cannabis ?

Les partisans de la légalisation du cannabis avancent que cela permettrait de contrôler sa production et sa distribution, réduisant ainsi le marché noir. De plus, cette mesure pourrait engendrer des recettes fiscales importantes pour l'État.

Certains soulignent également les potentiels bienfaits médicaux du cannabis pour traiter certaines pathologies. Enfin, la légalisation permettrait de limiter les peines judiciaires liées à la consommation de cette drogue douce.

Quelles sont les conséquences économiques de la légalisation du cannabis ?

La légalisation du cannabis peut avoir des conséquences économiques positives, telles que la création de nouvelles sources de revenus pour l'État grâce à la taxation de la vente de cannabis. De plus, cela pourrait également stimuler le marché du travail en favorisant la création d'emplois dans le secteur de la culture et de la distribution du cannabis.

Cependant, cette légalisation pourrait également entraîner des fluctuations sur le marché noir et poser des défis en matière de régulation et de contrôle. Enfin, il est important d'évaluer attentivement les implications économiques à long terme avant de décider de légaliser complètement le cannabis.

Existe-t-il un débat sur la légalisation du cannabis ?

Oui, il existe un débat animé sur la légalisation du cannabis en France. Certains estiment que sa légalisation permettrait de lutter contre le marché noir et de réguler sa consommation.

D'autres s'inquiètent des potentiels risques pour la santé publique et craignent une augmentation de la consommation chez les plus jeunes. Le sujet fait donc l'objet de discussions et de controverses dans le pays.

Avatar
Journaliste sur Bakchich.biz
S’abonner
Notification pour
guest

Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires